Fred's Diary

Matisse

Lorsque Fred m’a supplié « Doude [c’est mon petit nom, y’a copyright], écris-moi mon post sur l’expo Matisse steuplé », je suis resté un peu interloqué.
D’une part je ne suis pas critique d’art et par ailleurs je me demande vraiment ce que je peux bien dire sur un blog « beauté » (ok, ok, je vous entends déjà hurler : oh l’autre ! cutbyfred, c’est bien plus que ça !!!)

Donc je suis censé imaginer en quoi votre coiffeur-inspirateur préféré a été ému par une telle expo et, surtout… pourquoi il ne veut pas en parler lui-même !

Ben, franchement, je n’en sais rien…

Fred, ça fait plus de 10 ans que je le connais (qui dit mieux ?) et je l’ai toujours vu curieux de toutes les formes de création, dès lors qu’il était question de matière, de couleur, de mouvement.

Le parallèle avec la peinture serait tout trouvé ? Trop facile.

Peut-être simplement qu’en peinture, il est aussi question de recherche et que lorsque Fred plonge ses doigts dans une masse capillaire, il ne sait pas trop ce que ça va devenir (angoissant ? non, excitant !). Il cherche un truc inédit, singulier. Une sorte de sublimation, si on voulait le dire de manière prétentieuse. Il joue avec la matière, la lumière, la forme quoi ! Une espèce d’équilibre qui donne pourtant le vertige, comme Matisse a pu le faire dans son Luxe, calme et volupté (1904).

Matisse c’est aussi une certaine invitation au voyage. Il n’y a qu’à se laisser embarquer, inspirer.

Et pour vous, le « Beau » c’est quoi (j’veux dire avec des mots simples)?

Julien.


PARTAGER /12 Commentaires

  1. Pour moi le Beau, c’est ce qui te touche tellement que les mots se sont envolés depuis longtemps.
    Je crois justement qu’il n’y a pas de mots (simples ou pas) pour exprimer une telle notion… mais ça n’engage que moi.

    BON WEEK END TOUT LE MONDE!

  2. Pour moi le Beau c’est quelque chose de personnel. Le Beau de Pierre ne sera pas forcément celui de Paul ou de Jacques … C’est de l’ordre du sentiment, de l’indicible.
    On peut être touché par une oeuvre parce qu’elle fait naître un sentiment en nous sans savoir vraiment pourquoi. Et c’est ça que je préfère en fait, être troublée par une oeuvre, un film ou une personne sans savoir d’où ça vient !! J’adore !! :o))

  3. Bonjour Julien, c’est beau comme tu décris le travail de Fred, c’est tout à fait comme ca que je l’imagine, un artiste devant une toile vierge, enfin je veux dire devant des veuch à sublimer.

    Pour moi le beau c’est ce qui nous fait rêver, un coucher de soleil, Venise comme sur la vidéo de Fred, une plage avec palmiers et mer d’un bleu lumineux, etc…

  4. pour moi le beau c’est quelque chose dont je ne me lasse pas, qui m’envoute, qui me fait frissonner, qui me captive . Une œuvre qui me fais ressentir une belle émotion.:))))))))))))))

  5. Le beau ?
    Ça m’inspire la lumière, car la lumière n’est pas que visuelle, elle se ressent et c’est la qu’elle prend toute son importance.
    Alors oui je valide Lumière :).

  6. Quelque chose qui nous illumine d’un seul coup, dont on a le coup de foudre instantané, des couleurs , de la poésie, tout mélangé!!!
    Qui nous inspire et qui nous rend meilleurs…
    Bisous á tout le monde

  7. Le beau est pour moi une notion subjective et personnelle qui évolue selon l’époque: il est donc difficile d’en donner une définition mais j’aime bien celle de Nancy qui dit qu’il nous inspire et nous rend meilleurs.
    C’est peut-être aussi se laisser surprendre par le monde qui nous entoure et s’émerveiller comme des gamins.
    Il faut être réceptif pour capter la beauté: je connais des gens tellement grognons qu’elle n’existe pas dans leur univers alors que je la vois partout dans le mien.

  8. Pour moi, la beauté est partout tout autour de nous si on sait être réceptifs, l’accueillir et la ressentir… Elle peut être dans la grâce d’un chat qui marche, la forme d’une fleur et son odeur, dans un poème, un morceau de musique, un tableau, le sourire d’un enfant, un visage croisé qui nous dit que la beauté était incarnée dans cet être… Les nuages qui avancent dans le ciel, un détail d’architecture d’une façade, je m’arrête ici car la liste pourrait être longue mais elle est aussi dans le visage de mon fils et de son père mais là vous n’en verrez rien, je garde mes trésors au chaud… La beauté nous fait passer de l’ombre à la lumière, de la bête à l’humain… Elle nous élève et nous avons besoin de nous sentir réhaussés pour notre propre estime…

  9. Le beau ça ne s’explique pas, c’est quelque chose qui est propre à chacun on ne peut pas vraiment mettre de mots dessus car c’est dénaturer ce que l’on ressent, sur le moment. Je rejoins Vava qui dis que le beauté est partout et qu’il faut savoir y être réceptif, je veux dire, c’est pas que un beau mec ou une belle nana non ! C’est surtout quand on regarde quelque chose comme si on le découvrait pour la première fois, on est alors subjugué par des sentiments sur lesquels il ne faut pas chercher à mettre de mots. Un paysage, un animal, une personne, une oeuvre, un tout ou un rien…
    La dernière fois c’était ce vieux monsieur près de chez moi, j’ai regardé ce vieil homme plein de dignité essayer de se déplacer tout seul, difficilement, avec force mais aussi avec faiblesse et, je ne peux pas décrire ce que j’ai ressenti à ce moment mais j’étais pétrifiée par ce vieux monsieur, il était beau dans ce qu’il faisait, juste beau…
    Certains trouveront ça ridicule, d’autre me comprendront mais c’est aussi ça pour moi le beau.

  10. les peintures bleues (des collages en fait)
    Matisse était tellement vieux qu’il n’avait plus la force pour tenir un pinceau……..
    il voulait peindre…… sa femme l’inspirai tellement
    donc il a découpé ses formes de SA femme jusqu a la fin de sa vie tellement il l’aimait
    du coup
    tout le monde connait ses images bleues
    For Mi da Ble (= beau)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.